Santé et citoyenneté

Désigner sa personne de confiance : article L 1111-6 du code de la santé publique

Pendant le séjour, pour accompagner le patient tout au long des soins et des décisions à prendre, il peut  désigner sa « personne de confiance ».
Librement choisie dans l'entourage du patient, cette personne peut,  si le malade en fait la demande, assister aux entretiens médicaux et l'aider à formuler ses souhaits.

La désignation d’une personne de confiance : 

  • n’est pas une obligation
  • est une décision bien réfléchie, sans précipitation
  • se fait par écrit, par exemple à l’aide du formulaire proposé par l'équipe soignante de l'hôpital
  • peut être annulée à tout moment, par écrit de préférence
  • peut être remplacée ultérieurement par la désignation d’une autre personne 
  • est valable pour la durée de l’hospitalisation

Il appartient au patient d’informer la personne choisie et d’obtenir son accord.

Télécharger ici la plaquette d’information sur la personne de confiance

Rédiger ses directives anticipées : formaliser sur un document écrit sa volonté concernant la fin de vie

  • Les directives anticipées sont révisables et annulables à tout moment
  • Toute personne majeure, même sous tutelle – avec dans ce cas l’autorisation du juge des tutelles ou du conseil de famille – peut en rédiger.
  • Les mineurs ne peuvent pas rédiger de directives anticipées
  • Le document doit être écrit, daté et signé par son auteur identifié par l’indication de son nom, son prénom, sa date et son lieu de naissance.
  • Si la personne est en état d’exprimer sa volonté mais pas d’écrire et de signer elle-même le document, deux témoins peuvent attester que le document est l’expression de la volonté libre et éclairée du patient.
  • Les directives anticipées seront respectées par l’équipe médicale le moment venu sauf exceptions prévues par la loi.

Télécharger ici la plaquette d’information sur les directives anticipées

Le don et le prélèvement d’organes

Le prélèvement fait référence à l’acte médical qui est rendu possible par le don. Il peut concerner des organes, des tissus ou des cellules. Le  CH de Dieppe est actuellement autorisé à effectuer le prélèvement de tissus (cornées).
L’équipe de coordination hospitalière des prélèvements d’organes et de tissus accompagne la famille tout au long du processus de don et de prélèvement afin de garantir le respect des volontés du défunt et de ses proches.
Pour en savoir plus, lien vers le site de l’Agence de la Biomédecine : https://www.dondorganes.fr/

La participation aux protocoles de recherche clinique 

Le Centre hospitalier de Dieppe participe à la conduite de projets de recherche clinique et biomédicale. Les patients hospitalisés dans l’établissement peuvent être sollicités pour contribuer à la réalisation de ces projets.
L’ensemble des opérations de recherche clinique ou biomédicale est effectuée conformément aux dispositions réglementaires. Il relève le plus souvent d’un partenariat avec la délégation à la recherche du CHU- Hôpitaux de Rouen
La mise en oeuvre d'un projet de recherche clinique ou biomédicale est soumise à l'information prépalable et au consentement du patient impliqué..

Le conseil d'éthique du CH de Dieppe

Le Conseil d’Ethique est une structure pluridisciplinaire de réflexion, d'échanges et d’information sur toute question concernant l’éthique hospitalière. Le Conseil d’Ethique contribue à l'affirmation d’une culture éthique au sein de l’établissement, et à ce titre, peut organiser des sessions de formation à l’attention des professionnels et des usagers.

Composé de professionnels de santé, de représentants des usagers et de membres de la société civiles ayant un intérêt pour les questions éthiques, ses missions consistent à :

  • identifier et/ou recenser les problèmes éthiques rencontrés dans l’établissement
  • produire des avis ou des orientations générales à partir de cas particuliers ou de thèmes généraux,
  • diffuser en interne réflexions, avis ou recommandations,
  • promouvoir ou soutenir des actions visant à améliorer la qualité de la prise en charge du patient et ses proches,
  • proposer une assistance aux professionnels confrontés à un questionnement éthique,
  • assurer une veille bibliographique et la diffusion des informations au sein du Centre Hospitalier,
  • être consulté pour tout protocole de recherche clinique

Pour plus d'information sur la santé et la citoyenneté, lien vers le site du Ministère des solidarités et de la santé : 
https://solidarites-sante.gouv.fr/systeme-de-sante-et-medico-social/parcours-de-sante-vos-droits/